Pourquoi il ne faut pas dire TROP SOUVENT : « Je suis fier de toi » à nos enfants!

Voici pourquoi il ne faut pas dire TROP SOUVENT : « Je suis fier de toi » à nos enfants!

– Piste de réflexion –

Sans titre (5)

 Avez-vous l’habitude de dire ceci à votre enfant :

➡ « Je suis fier de toi, tu as réussi! »

Êtes-vous certain que c’est la meilleure intervention à faire lors d’un succès vécu par votre enfant?

Ces paroles sont tellement chargées d’amour qu’on devrait les garder pour les « grandes occasions » ou pour parler de ce que l’enfant EST et non pour des comportement anodins… C’est un super méga compliment, qui devrait être réservé pour les exploits, les grandes sorties de zone de confort, les efforts exceptionnels, etc.

On peut aussi, juste avant de leur dire NOTRE fierté, les amener à prendre conscience de leurs propres émotions:

« Ho! Tu as eu un A en math! Es-tu content? Toi qui a travaillé si fort. Comment te sens-tu? WoW! Je suis heureuse pour toi! »

Évidemment, vous ne bousillerez pas vos enfants en leur disant de temps à autre que vous êtes fière d’eux!

L’idée n’est pas de culpabiliser mais de réfléchir.

Ça vaut le coup de se questionner, de s’observer, d’observer l’effet que ça a sur l’enfant ( ils ne sont pas tous pareils).

Est-ce que mes valorisations sont sincères et senties ou bien est-ce que je les lance sans trop réfléchir?

Est-ce que je valorise trop et que je sors l’artillerie lourde à tout propos pour des peccadilles?

Est-ce que mon enfant semble se mettre trop de pression pour me plaire?

Est-ce qu’il a l’air d’apprécier ou bien, comme ma fille, ça l’irrite?

Est-ce que j’observe que mon enfant devient « accro » aux compliments?

Est-ce qu’il devient excessivement compétitif?

Est-ce qu’il abandonne dès que c’est difficile ou que la réussite est incertaine?

Est-ce que ça l’amène à reproduire certains comportements dans le seul but d’être complimenté?

S’il n’y a pas de problème, ne changez rien! Restez simplement attentif au dosage.

Mais si vous observez que l’excès de compliments commence à engendrer des inconvénients, ça peut valoir le coup de changer quelque peu sa façon de parler, non?

Voici une petite capsule vidéo pour poursuivre votre réflexion!

🙂 BON VISIONNEMENT ET BONNE RÉFLEXION!!

Et… qu’en pensez-vous?

 

SVP, lire et écouter au complet avant de vous emporter… 

*** Attention, vous n’êtes pas obligé d’être d’accord. Faites-moi part de votre point de vue en l’expliquant de façon respectueuse. Je suis aussi un humain sensible. N’écrivez rien que vous ne voudriez pas entendre votre enfant vous dire quand il n’est pas d’accord avec vous. Vous êtes son premier modèle****

À propos de Nancy Doyon

NANCY DOYON est éducatrice spécialisée et coach familial. Auteur du best-seller « Parent gros bon sens », elle est également présidente-fondatrice de l’entreprise SOS NANCY, qui offre des services de coaching familial dans la région de Québec. Formatrice et conférencière depuis plusieurs années, elle est aussi très active dans les médias à titre de chroniqueuse famille. Pionnière dans son domaine, elle a développé l’approche responsabilisante et fondé la toute première école de coaching familial au Québec à travers laquelle elle offre de la formation en coaching familial et du soutien clinique aux intervenants qui rêvent de devenir eux aussi des « Super Nanny. »